A- A A+

10 / 04
2015
> Thématiques : Culture / Sport
Ouverte en 2013, la Ruche est une petite salle de spectacle. Au cœur du quartier Viarme à Nantes, elle offre à de jeunes artistes ou compagnies qui ont peu tourné l’occasion de se produire dans une atmosphère conviviale.

La Ruche accueille de jeunes compagnies qui ont peu tourné. "C’est un théâtre de 49 places, au fond d’une cour. Quand on rentre chez nous, on a l’impression que c’est une petite maison". Christelle Delplace, chargée de communication et de production, fait de la Ruche une présentation toute simple, à l’image du lieu. Ouvert en 2013* à Nantes, à l’initiative du Théâtre de l’Entracte, il foisonne pourtant d’activités.

En septembre 2014, il a lancé un festival de théâtre amateur, où quatre troupes se sont produites. Toute l’année, des ateliers initient aussi bien les enfants que les seniors à la pratique théâtrale du lundi au mercredi. Et le reste de la semaine, place au spectacle.

La Ruche programme du théâtre, de la danse, des concerts, des lectures musicales ou encore des événements à destination du jeune public pendant les vacances scolaires. "Notre fil rouge, c’est tout le travail des auteurs contemporains", indique Christelle Delplace. La programmation fait une place toute particulière aux artistes en devenir, aux compagnies locales qui ont peu tourné auparavant.

Trois compagnies résidentes

Du 13 juin au 14 juillet, Corpus Théâtre interprétera ainsi Petits crimes conjugaux, la pièce d’Éric-Emmanuel Schmitt. Un retour aux sources : la compagnie s’était déjà produite en décembre 2013 sur les planches de la Ruche pour une série de représentations. "Entre-temps, ils sont devenus professionnels". Cette mission de tremplin, le lieu l’a aussi rempli pour le collectif Lena Brodet, qui s’est constitué sur place autour de Bertrand Pineau, le régisseur de La Ruche.

C’est donc aussi un lieu de création. Pour les trois compagnies résidentes permanentes d’abord : le Théâtre de l’Entracte, le collectif Lena Brodet et la fanfare Zygos Brass Band peuvent y mettre en scène, répéter et interpréter leurs spectacles. Et désormais, pour des résidents temporaires aussi : depuis le 7 avril, La Ruche accueille Laurence Vilaine. Jusqu’en septembre, l’écrivaine nantaise arpentera les rues des quartiers Viarme et Talensac à la rencontre de ses habitants, passants et travailleurs pour réaliser une série de portraits.

Son travail sera restitué sous diverses formes : un blog alimenté régulièrement sur le site de la ruche, des rencontres dans des établissements scolaires et des médiathèques, et un spectacle présenté à l’automne, dans la petite maison au fond de la cour, au 8 de la rue de Félibien.

* La Région des Pays de la Loire a alloué à La Ruche une enveloppe de 7 353 € pour son aménagement et l’acquisition de matériel.

Pour en savoir plus : http://theatrelaruche.wix.com/accueil

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information