A- A A+

02 / 06
2015
> Thématiques : Culture / Sport
Dastum : mot breton signifiant collecter, recueillir. C’est aussi le nom d’une association qui entretient les traditions orales bretonnes par son travail d’archivage. Hugo Aribart, permanent de l’antenne nantaise, dépoussière 40 ans de collectes pour rendre ce patrimoine ancestral accessible à tous.

Dastum 44 numérise et archive le patrimoine oral ligérien. Pouvez-vous nous présenter Dastum ?

"L’association Dastum est née en 1972. L’idée consistait à rassembler en un même lieu l’ensemble des collectes faites en Bretagne dans le domaine du chant et de la musique traditionnelle. Puis, l’association s’est subdivisée pour mieux couvrir le territoire. C’est ainsi qu'a été créé Dastum 44 en 1992*, à Nantes. Maintenant nos archives concernent, au-delà de chant et de la musique, tout ce qui relève de l’oralité : les croyances, les us et coutumes, les pratiques populaires, les dictons, etc."

Où collectez-vous ce patrimoine ?

"En tant qu’association, nous le faisons assez peu. Le gros de notre travail s'appuie sur les collectes réalisées au cours des 40 dernières années et qui n’avaient pas été déposées à Dastum jusqu’à récemment. En l’état, elles seraient inutilisables pour le public. Nous les rassemblons et faisons tout un travail de numérisation, de documentation et d’indexation. Nous sommes plus archivistes et documentalistes qu’ethnologues de terrain."

Comment rendez-vous ce patrimoine à la culture populaire ?

"C’est notre principale préoccupation. Notre objectif est que ce patrimoine populaire reste vivant et continue de s’enrichir, d’évoluer et de trouver des gens pour l’utiliser. Si on pense assez facilement à ceux qui montent sur scène (les chanteurs, les conteurs, les danseurs), un nouveau public se développe. Il est constitué de chercheurs, d’étudiants, de journalistes, d’écrivains qui cherchent à documenter leurs ouvrages."

Comment se distingue le patrimoine oral de Loire-Atlantique ?

"Ce département a une telle variété d’environnement que cela s’en ressent dans les traditions populaires. En plus, nous sommes dans une zone d’échange et de frottement. Certes la Loire-Atlantique est inscrite dans le territoire de la Bretagne dite historique, mais elle est au carrefour de différentes zones d’influence : le Poitou, l’Anjou et, au-delà, d’autre régions du monde par l’ouverture sur la mer et l’activité portuaire. S’il y a une spécificité, c’est la variété plutôt que la particularité."

* La Région des Pays de la Loire a apporté une aide de 10 000 € à l’association Dastum 44 en 2014.

Pour en savoir plus : http://dastumla.blogspot.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information