A- A A+

17 / 07
2015
Déclic mobilité accompagne les publics en difficulté d’insertion sociale et professionnelle sur la question des transports. Après une expérimentation à Saint-Herblain, l’association intervient aujourd’hui sur l’ensemble de la métropole nantaise.

Déclic mobilité accompagne chaque année 150 personnes sur les problématiques de transports. "De nombreuses d’études révèlent que dans les problématiques de l’insertion sociale et professionnelle, la mobilité apparaît comme un frein majeur", entame Jean-François Hias, directeur de Déclic Mobilité. Créée en 2006, l’association nantaise accompagne chaque année environ 150 personnes sur cette question, orientées par des travailleurs sociaux ou des structures telles que la mission locale ou l’école de la deuxième chance.

Si le public est varié, un profil type se dégage : "Nous recevons majoritairement des femmes dont la moyenne d’âge est de 42 ans. La première chose que l’on fait, c’est une évaluation-diagnostic. À partir de là, nous déterminons des besoins en fonction desquels est élaboré un parcours. Il peut-être de 5 heures comme de 80 heures."

Le contenu de la formation est également très variable. Les deux animateurs de la structure travaillent aussi bien sur le repérage spatial, la lecture de plan, l’utilisation de transports en commun que sur la préparation à l’entrée en auto-école.

Déclic mobilité compte actuellement quatre salariés, pour 2,57 équivalent temps plein. Outre les deux animateurs, embauchés à temps partiel, un agent d’entretien intervient 2h30 par semaine, tandis que Jean-François Hias assure la direction*.

Du matériel de simulation en support

Dans ses locaux du quai Magellan à Nantes, Déclic mobilité compte plusieurs salles permettant de travailler en groupe ou en individuel ainsi que sur du matériel de simulation. "Nous avons un simulateur deux roues et un simulateur auto, selon les normes de la formation du conducteur du ministère de l’Intérieur."

Bien que positionnée sur une activité répondant à un réel besoin, l’association doit aujourd’hui faire face à une situation financière compliquée et se trouve à un moment charnière de son histoire. "Nous réfléchissons sur les moyens de pérenniser la structure," conclut Jean-François Hias.

* L’association a reçu en 2013 deux aides de la Région des Pays de la Loire pour pérenniser les deux emplois tremplins de la structure pour un montant total de 29 160 €.

Pour en savoir plus : http://insertion.loire-atlantique.fr/espaceinsertion/jcms/c_33239/declic-mobilite

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information