A- A A+

14 / 02
2013

Installation tant artistique que militante, "L’étrange taxiphone" de l’association Étrange Miroir vise à faire tomber les clichés sur les Roms. Retour sur une expérience qui a su interroger le public sur la thématique de l’autre et des préjugés.

 

Près de 700 personnes depuis février 2012 ont écouté dans les cinq cabines téléphoniques créées par l’association Étrange Miroir des documents sonores visant à faire tomber clichés et craintes autour de la population Roms.

Plus de 700 personnes ont écouté l'étrange taxiphone. "C’était un projet monté initialement dans le quartier de Montaigu où demeurent des Roms sédentarisés", explique Marie Arlais, chargée de projet au sein de l’association. "Bien qu'ils soient installés depuis deux ans à Montaigu, ils restent confrontés encore à des tabous, des craintes, voire des réactions pas toujours très compréhensives."

Ciblant initialement un public jeune (15-17 ans), déplacé par la suite dans deux festivals ("Spot" à Nantes et "L’œil du bouillon" à Clisson) puis durant une quinzaine de jours à l'espace international nantais Cosmopolis en octobre dernier, l’astucieux taxiphone a fait entendre des sons permettant d’aider à faire, sinon refaire, le lien social avec cette population toujours peu ou prou ostracisée.

Agrémentés de musiques originales de Raphaël Rialland et David Rambaud, les documents sonores de 3 à 7 minutes comportent tant des enregistrements de sons d’ambiance – des moments de vie – que des témoignages ou des explications "pédagogiques" formulées par une intervenante sociale.

Un moyen d’expression pour les Roms

Ce projet d’exposition sonore donne la parole à une dizaine de ces personnes. Les montages sonores abordent non seulement les discriminations que connaissent cette population (économiques, sociales, culturelles, civiques) mais permettent d'apporter un regard humain sur la vie quotidienne de ces nouveaux habitants, leur itinéraire particulier et leur pays d'origine.

Le projet a bénéficié d’une aide de la Région de 1 000 €. Une confiance depuis renouvelée pour l’association qui depuis s’est lancée dans un autre projet, fort d’une nouvelle aide de 5 000 € : "Mother Border", un documentaire muet qui doit être "diffusé et joué en live", par quatre musiciens et une lectrice. Une création qui se situe toujours dans l’ambition de "lier la pratique artistique à une réflexion sociale et citoyenne proche d’une démarche d’éducation populaire". Il s’agit cette fois d'un travail sur la condition des jeunes tunisiens arrivés en France à la suite de la "Révolution de Jasmin" de 2010-2011.

 

Pour en savoir plus : http://etrangemiroir.org

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information