A- A A+

22 / 04
2013

Le boîtier de SelfAdvert Technology est gros comme une boîte d'allumettes. Créé à Nantes et la Roche-sur-Yon, il permet de compter les personnes dont l'attention est attirée par un produit ou un étalage. Et il va déferler sur le monde.

Selon Philippe Rolland, directeur de SelfAdvert Technology, entreprise experte dans la mesure d'audience, ses clients résument ainsi la dernière invention de l'entreprise : "SelAdvert est l'unique et premier "Google Analytics" des points de vente."

Véritable prouesse d'ingénierie, son minuscule boîtier breveté, et c'est unique, se fixe discrètement avec un aimant au plafond. Il est notamment capable de compter combien de personnes ont été attirées par un produit, leurs trajets, leur genre et leur âge ou encore le temps durant lequel leur attention a été captée. L'objectif : trouver des leviers d'optimisation. "Ainsi, un client européen a placé des miroirs dans certaines zones froides et a constaté 86 % d'affluence supplémentaires après la pose. Sur les bords du miroir, il a placé des petits articles à très forte valeur ajoutée sur lesquels il a augmenté son chiffre d'affaires de 53 % ! Du coup, même en temps de crise, nous n'avons pas de mal à trouver des clients."

"Toute la difficulté a été de mettre une Ferrari dans une deux chevaux", explique Philippe Rollandl. Créée en 2009 à Nantes, la société, qui a été lauréate de nombreux prix nationaux et européens, a battu technologiquement à plate couture le leader mondial de la mesure d'audience basé en Israel.

Après quelques tâtonnements et trois ans de développement ayant nécessité l'embauche d'une dizaine de docteurs et ingénieurs étrangers de haut niveau et de compétences rares, le boîtier au microprocesseur bardé d'algorithmes sophistiqués de "computer vision" a séduit les "très grosses enseignes, y compris hors zone euro : Ikea, Go Sport, Boulanger, Bouygues, SFR, RTC (US), Rocktenn (US)…"

Ses vertus sont nombreuses : il est précis, mais n'enregistre pas d'images, conformément aux spécificités de la CNIL sur la protection des données. "Nos clients font très attention à ces aspects". Sourcilleux, mais curieux aussi puisque les données anonymes récoltées permettront de toujours mieux peaufiner une présentation d'un produit, et identifier la typologie et les comportements des clients.

Un marché potentiel énorme

Pour l'instant, le boîtier a surtout séduit les grandes enseignes mais ce n'est qu'un début car les applications sont nombreuses. "Nous développerons sans doute une version light pour les commerçants, hors grand comptes. Mais il y a d'autres usages possibles comme compter les voitures et les piétons afin de mieux synchroniser les feux de circulation."

Les "tours de table", qui ont permis la création d'une entreprise pour le développement de l'appareil, ont réuni en tout 500 000 € entre les participations au capital et les aides publiques comme 10 800 € de la Région des Pays de la Loire l'an dernier. Une prochaine levée de fonds va avoir lieu. Le boîtier ligérien va se répandre sur le monde marchand…


Pour en savoir plus : www.selfadvert.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information