A- A A+

11 / 01
2016
Hier usine d'articles de pêche, les Établissements Canelle seront demain Rive d'Arts, un pôle atypique dédié aux arts et au tourisme aux Ponts-de-Cé. À partir du 29 janvier, une première exposition racontera la conversion de ce site en un nouveau fleuron angevin, avant son inauguration officielle le 1er avril.

Cinq artisans d'arts ont élu domicile à Rive d'Arts aux Ponts-de-Cé.  Crédit-photo : Esquisse Robert et Reichen & Associés.55 ans d'histoire industrielle devenue, seize ans plus tard, la base d'un pari sur l'avenir. Aux Ponts-de-Cé, c'est une exposition en mémoire à l'histoire de l'usine Cannelle, du 29 janvier au 1er avril, qui donnera le coup d'envoi au projet Rive d'Arts.

Sur les rives de la Loire, l'entreprise de fabrication d'hameçons et d'articles de pêche a employé de nombreux Ponts-de-Céais dès 1945, jusqu'à devenir l'un des poumons industriels du territoire avant sa fermeture en 2000. Peu à peu habité par des artistes – un céramiste, puis le collectif Intérieur Moquette - le site a finalement été acquis par la Ville en 2003 en vue d'y installer un projet à forte valeur ajoutée pour le territoire.

"Rive d'arts", deux sites en un

"Un premier pôle hôtellerie et restauration a ouvert ses portes en 2015", indique Jean-Paul Pavillon, adjoint à la culture et au tourisme des Ponts-de-Cé. "Exploité par une société privée, "Les Trois Lieux" réunit un hôtel trois étoiles, un restaurant gastronomique et un bistrot. Doté du classement "Logis d'exception" - le seul en Pays de la Loire -, il se fait sa place sur le territoire angevin."

Le second pôle, géré par la Ville, est lui entièrement dédié à la création. "Dix ateliers sont ouverts à la location, pour lesquels cinq professionnels (un luthier, un enlumineur, un créateur de vitraux, un créateur de bijoux et un artiste-peintre) sont en cours d'installation."

Un hall de 420 m² et des salles de réunions complètent l'équipement. D'un coût total de 7,4 M€, le projet Rive d'Arts a pu compter sur le soutien de la Région des Pays de la Loire (1,1 M €) pour sa réalisation.

Vers une économie créative

"Nous avons longtemps tourné le dos à la Loire et aujourd'hui, c'est une réappropriation", ajoute Jean-Paul Pavillon. "Ce projet se place au service d'une économie culturelle créative, qui génère des emplois non délocalisables et donne une image novatrice du territoire."

À quelques semaines de l'inauguration officielle le 1er avril, avec le collectif Intérieur Moquette, Rive d'arts est déjà un moteur d'attractivité. "La société angevine Lucie Lom, qui conduit des projets réputés de scénographie et de graphisme à Shanghai ou Londres, vient d'acheter un terrain à proximité de la maison du luthier."

Pour en savoir plus : www.ville-lespontsdece.fr

Crédit photo : Esquisse Robert et Reichen & Associés.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information